Chronique du monastère de Bouaké 2018




 

Lettre de Bouaké 2018

 
 
 
   
                                                       
                                                                            
 
 
 
 
« Nous avons vu son étoile à l’Orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » (Mt 2,2b)
 
Frères et sœurs, nous venons vous partager notre expérience de la manifestation de cette étoile qui a brillé et qui nous a guidés tout au long de l’année 2018, c’est-à-dire la présence permanente du Seigneur parmi nous.
 
Comme première manifestation, nous avons eu la joie de célébrer l’entrée dans la nouvelle année avec l’archevêque de Toulouse, notre frère, Monseigneur Robert LE GALL, abbé émérite de Kergonan en Bretagne.  Cette manifestation s’est poursuivie avec la présence du Père André –Jean, abbé émérite d’En Calcat pour notre retraite annuelle. Avec lui, nous avons médité sur l’expérience spirituelle du saint Pape Jean XXIII. 
 
L’accueil et les visites ne nous ont pas manqué au cours de cette année. Au nombre de nos hôtes et de nos visiteurs, nous notons le passage des responsables de la Délégation Catholique de la coopération (DCC) venus de France. Au chapitre du soir, ils nous ont parlé de leur mission à travers le monde et tout particulièrement en Côte d’Ivoire. Pauline, jeune coopérante française de la DCC, qui a accompagné le projet de notre centre de santé depuis deux ans est rentrée en France au mois de Juillet.  Nous avons été très touchés par son humanité et surtout son amour pour les petits qu’elle a su bien montrer à Notre Dame des Sources de Bouaké (Maison pour bébés, enfants et jeunes).  A propos de la DCC, nous vous informons qu’en lien avec nos Amis (Fournier Anne-Marie et Jean-François), une coopérante, éducatrice spécialisée, est venue accompagner les enfants de Notre Dame des Sources dans leurs études. Vers la fin de son séjour, Pauline avait initié cet accompagnement, ce qui a permis aux enfants de progresser. Viviane Bossert, coopérante, est arrivée pour continuer ce travail d’accompagnement, très nécessaire pour ces collégiens et lycéens. Nous saluons encore la charité du couple Fournier et la DCC, toujours prêts à répondre à nos demandes. 
Notons aussi le passage de la sœur Hélène, franciscaine de Toulouse qui travaille en lien avec la DCC pour proposer des stages aux étudiants de l’Institut Catholique, habités par le désir de faire une expérience en dehors de la France. Sans oublier nos frères et sœurs moniales d’Afrique ou d’Europe qui sont venus nous manifester leur fraternité. Dans ce sens, la joie a été pour nous de recevoir le Frère Thomas Kaboré du petit monastère de Boussé au Burkina Faso, la Mère Christophe de Jouarre en France, la Sœur Jean-Baptiste de Pradines en France, la sœur Jocelyne de Dzobegan, le Père abbé Théodore, Visiteur de notre province africaine. Deux frères de l’abbaye de Keur Moussa au Sénégal, de passage en Côte d’Ivoire sont venus nous saluer, les frères Charles Lwanga et François Diabel. 
 
Nous avons aussi eu la joie de partager un très bon moment avec nos sœurs jubilaires des monastères féminins de Côte d’Ivoire et toute la communauté de nos sœurs de la Bonne Nouvelle. Cette belle journée a coïncidé avec le passage traditionnel de notre Père Abbé David, accompagné du frère Etienne d’En Calcat. La célébration eucharistique de cette rencontre monastique avec nos sœurs, nous a rappelé le souvenir de la première Pentecôte à Jérusalem telle que relatée dans les Actes des Apôtres. Le Père Abbé David lors de son premier séjour en 2018 était venu, accompagné, des frères Thierry et Jacob. 
Depuis le mois d’Avril, le Père Thierry, ancien abbé Président de notre congrégation et abbé émérite d’En Calcat vit avec nous. Il se donne généreusement dans divers services, dont l’entretien du parc qu’il affectionne beaucoup. Il est aussi sollicité par la province africaine pour des visites canoniques. Il en a effectué deux depuis son arrivée : chez nos sœurs de Koubri et chez nos frères d’Hekamé au Bénin. 
 
Dans les relations avec notre archidiocèse et l’Eglise de Côte d’Ivoire, nous notons la récollection des religieux et religieuses de l’Archidiocèse de Bouaké chez nous au mois de février, avec la présence de notre archevêque, Monseigneur Paul Syméon AHOUANAN. Au nombre des hôtes, nous pouvons citer la jeunesse estudiantine catholique (JEC) de la ville de Bouaké, certains groupes de prières dont le groupe du Renouveau Charismatique de Broukro. Sans oublier la rencontre des agents pastoraux de notre doyenné (Secteur André Durat). Les retraites personnelles ou communautaires de laïcs, religieux, religieuses et prêtres n’ont pas manqué durant cette année. Notons aussi les deux groupes importants des frères du Sacré Cœur et des Jeunes Jésuites, venus pendant cet été pour leurs retraites annuelles. Sans oublier la retraite des membres de ‘’l’Arche international’’, retraite qui s’est terminée par un rassemblement du plus d’une centaine de personnes : les assistants, les pensionnaires internes et externes.  La liste de nos visiteurs est longue. Notre moine d’honneur, Monseigneur Bruno Kouamé avec ces 93 ans continue de nous fréquenter, il a effectué deux séjours chez nous. C’est toujours une joie pour nous de l’accueillir et de l’écouter.
 
Mère Eugénie de Jésus, fondatrice de la Fraternité Monastique de Jésus Eucharistie de Nazareth à Gagnoa était chez nous en mai dernier. Cette communauté nous a sollicité pour la formation de leur premier novice Armel qui va inaugurer leur branche masculine si les choses se poursuivent bien pour lui. Armel a commencé son noviciat au mois d’octobre après avoir initialement passé trois mois pour s’imprégner de notre réalité.
 
Chez nous aussi, il y a eu des entrées au noviciat, après le frère Michel qui poursuit son expérience, les Frères Stéphane et Jean ont fait leur entrée en octobre.
Dans la simplicité, nous avons célébré les 25 ans de sacerdoce du Père Dieudonné, notre doyen.
 
 
 
 
A l’occasion de la solennité de la Saint Benoît, nous avons soutenu nos sœurs de la Bonne Nouvelle à l’occasion de la profession perpétuelle de la sœur Sophie Benoît. Une belle fête qui a réuni du monde.
 Le soir de ce 11 juillet, à l’office des Vêpres, nous avons baptisé le petit Jean-Benoît, le fils d’un couple de futurs oblats : Darius et Mireille.
 
La formation suit son cours, les trois frères qui sont à Abidjan, à l’UCAO abordent leur dernier tournant. Ceux qui prennent les cours sur place n’ont pas chômé. L’été a été beaucoup chargé pour eux, avec l’arrivée des professeurs pour les cours de philosophie. En plus des trois frères du studium, certains frères participent à ces cours en auditeurs libres. Le Frère Augustin, en séjour en France, a participé à la troisième promotion des sessions Ananie, organisée pour les moines et moniales. Nos frères du noviciat ont participé aux sessions organisées par l’inter-noviciat pour les candidats à la vie religieuse en Côte d’Ivoire. 
Dans le cadre de la formation permanente, nous avons reçu Annie Laurent qui a participé en qualité d’expert, nommée par le pape Benoît XVI, au Synode spécial des Evêques pour le Moyen-Orient, qui s’est déroulé à Rome du 10 au 24 octobre 2010. Elle nous a entretenus sur la condition des chrétiens d’Orient et l’espérance qui les habite malgré les inimaginables persécutions qu’ils subissent.
Nous avons continué à accompagner nos futurs oblats. Ils ont bénéficié de deux sessions et d’une retraite annuelle, laquelle retraite a été prêchée par le Père Dino, missionnaire PIME.
Les sollicitations n’ont pas manqué, des sessions à animer, des cours à donner, des recollections à animer, de retraites à prêcher, etc. Dans ce sens, le père prieur était au Carmel de Logbakro, puis à l’inter-noviciat et à l’UCAO à Abidjan. Le frère Aimé était à Petit Guiglo pour une session en liturgie aux 6 frères du petit monastère, le Père Dieudonné y était au mois de Janvier pour leur retraite annuelle. Avec nos sœurs de la Bonne Nouvelle, le soutien mutuel au niveau de la formation continue. 
 
A côté de tous ces moments de rencontre et de joie, des moments de peine n’ont pas manqué. Beaucoup de nos proches nous ont précédés dans la maison du Père. Monsieur Maurice Kouyaté qui a connu nos fondateurs. Il est resté lié à la communauté ; à sa demande, ses funérailles ont été célébrées chez nous. Le Père Jean-Decoville, le dernier de nos fondateurs est entré dans la paix du Seigneur à 91 ans. Pour ceux qui l’ont connu, Léontine qui était à notre porterie les samedis, s’en est aussi allée dans la paix du Seigneur, vers la fin de l’année. Dans nos familles aussi, les décès n’ont pas manqué. Comme le dit un proverbe africain : « La mort est un vêtement que tout le monde prendra ». C’était le cas du beau-frère du Frère Théophile, le mari de la grande sœur du Frère Maurice et de son beau-père, le grand-père maternel du Frère Eric, la sœur du frère Armel. On peut aussi mentionner le choc qu’a provoqué la mort brutale du Frère Soro Célestin (religieux clerc de Saint Viateur), de la Sœur Maïté (Sainte Famille), de Monsieur Fabrice KABORE (ex directeur du Centre Saint Camille de Bouaké). Qu’ils reposent en paix !
 
La vie de la communauté continue, chacun se laisse guider à sa façon par cette étoile d’Orient. A propos de notre centre de santé, le projet n’a pas abouti. L’expérience a montré qu’il n’a pas répondu à un réel besoin.  Il est définitivement fermé. Nous réfléchissons à la valorisation des bâtiments.
Nos activités économiques se poursuivent sans toutefois négliger les aléas qui les menacent par moment, tel a été le cas du poulailler avec le virus de la peste. 
 
Des petits aménagements pour donner de l’esthétique à notre espace communautaire sont faits : la pose de pavés à l’entrée de l’église, avec l’aide d’un bienfaiteur, la construction de nouveaux cloîtres, le réfection de ceux qui étaient en mauvais état, l’installation d’une chaire, d’un micro et de baffles au réfectoire pour rendre plus audible la lecture pendant les repas ; l’installation d’une nouvelle croix au cimetière et de pierres tombales pour nos Frères qui nous ont devancés  font partie des réalisations entreprises chez nous cette année. 
Nous poursuivons les démarches pour la vente des parcelles afin de financer la construction de notre mur de clôture. Le domaine du foncier n’est pas simple, la lenteur dans le traitement des dossiers nous apprend à être patients. Les choses ne se passent pas comme nous le voudrions.
 
Au niveau du Pays, les élections municipales et régionales se sont dans l’ensemble bien déroulées, mais la situation reste fragile par endroits. Nous prions pour que 2020 soit plus calme dans la tenue de l’élection présidentielle.
 
Chers frères et sœurs, parents et amis, voici les évènements pour lesquels, nous vous invitons à rendre grâce avec nous. Voici aussi les intentions que nous vous confions dans notre vie à la suite de cette étoile qui ne cesse de nous guider : Le Christ. Merci pour ce que vous êtes pour nous. Merci pour ce que vous faites pour nous.
 
Sainte Année 2019 dans la Paix du Seigneur !
 
Vos Frères de Bouaké
 
 
 
 
Nos contacts :
Monastère Sainte-Marie de BOUAKE
01 BP 511 Bouaké  – CÔTE D’IVOIRE
Tel. Prieur :(225) 07 87 19 45 / Sous-Prieur : (225) 07 32 86 22
Mail : prieurbouake@encalcat.com / jean-luc @encalcat.com
 Site internet : www.benedictinsbouake.com
 « Monastère bénédictin Ste Marie -BOUAKE »
Titulaire du compte : Monastère bénédictin
Banque : SIB BOUAKE 
CODE BANQUE : C I 007 –  CODE GUICHET : 02035 – NUMERO DE COMPTE : 637439900100 – 
CLE RIB : 24 – IBAN  CI93  CI007  02035   637439900100  24    SWIFT : SIVBCI ABXXX
CCP France TOULOUSE  4 448 50 Z
« Monastère bénédictin Ste Marie -BOUAKE »
En France pour obtenir un reçu fiscal, adressez-vous à la 
« Fondation des monastères » - 83 rue Dutot-75015 Paris.
Tél. 01 45 31 02 02 –Fax. 01 45 31 02 10 (en spécifiant pour BOUAKE)
Mail : fondationdesmonasteres@wanadoo.fr
 

LIRE AUSSI...

Chronique n°60 Mars 2019

Chronique n°60 Mars 2019
Publié le Lun 15 Avr 2019

CHRONIQUE N°60 DES FRÈRES ABSENTS (MARS 2019)   Le vécu mensuel à Sainte Marie de BOUAKE 02. Sous la supervision de deux de leurs responsables venus de la France, les treize membres de la Délégation Catholique de la Coopération présents... Lire la suite >

Chronique du monastère de Bouaké 2017

Publié le Sam 27 Jan 2018

Chers amis (es),  Ces quelques lignes vous apporteront les nouvelles de notre communauté. Que le Seigneur soit votre paix à tous, dans vos communautés, vos familles et vos vies personnelles ! Votre frère, F. Jean-Luc. Lettre de Bouaké 2017   «... Lire la suite >

CHRONIQUE 2015 DU MONASTERE SAINTE-MARIE DE BOUAKÉ

CHRONIQUE 2015 DU MONASTERE SAINTE-MARIE DE BOUAKÉ
Publié le Dim 07 Fev 2016

    Chers (ères) amis (es), Les frères de la communauté sont heureux de partager avec vous la vie du Monastère Sainte-Marie de Bouaké pendant l’année écoulée. Nous profitons de cet envoi de la chronique pour ... Lire la suite >

CHRONIQUE DE L’ANNEE 2014

Publié le Mer 31 Dec 2014 | Source f. Jean-Luc, Prieur.

CHRONIQUE DE L’ANNEE 2014 DU MONASTERE BENEDICTIN SAINTE-MARIE DE BOUAKE (COTE D’IVOIRE)   Chèr(e)s Ami(e)s du Monastère, Par cette chronique annuelle, l’occasion nous est offerte de venir vous rejoindre et vous donner les nouvelles de notre communauté... Lire la suite >