CHRONIQUE DE L’ANNEE 2014




CHRONIQUE DE L’ANNEE 2014 DU MONASTERE BENEDICTIN SAINTE-MARIE DE BOUAKE (COTE D’IVOIRE)

 

Chèr(e)s Ami(e)s du Monastère,

Par cette chronique annuelle, l’occasion nous est offerte de venir vous rejoindre et vous donner les nouvelles de notre communauté et par là, renouer les liens de notre amitié.

 

1)      La communauté

Nous sommes entrés dans la nouvelle année avec le retour du P. Prieur d’En Calcat, porteur des nouvelles de nos frères Aimé et Paul et celles de la communauté d’En Calcat. Les nouvelles s’annonçaient très bonnes surtout celles du P. Michel Marie d’En Calcatdont la santé s’est nettement améliorée grâce au doigt miraculeux de Dieu.

En fin Janvier, c’est avec le P. BasileAka de la Communauté Don Orione d’Abidjan que nous avons vécu, guidés par ses enseignements, une semaine de retraite sur le thème « les Béatitudes, chemin de bonheur et d’humanisation ». C’était pour nous l’occasion non seulement d’une plongée dans le mystère de la Parole, mais aussi d’une belle rencontre : celle d’un homme d’expérience à la fois pastorale et spirituelle dont nous avons beaucoup reçu.

 

En mi-mars, notre communauté est écoutée, lors de sa visite canonique, par le P. Abbé Joël (visiteur de la Province française) pendant une dizaine de jours. Notre P. Abbé David d’En Calcat était également présent en tant que co-visiteur. Nous remercions vraiment nos visiteurs pour leur disponibilité et pour le rapport final plein d’espérance pour l’avenir de notre communauté.

Le frère Nathanaëlqui vient d’être ordonné prêtre à l’Abbaye d’En Calcatet, à laveille de la solennité de la Pentecôte débarque sous le souffle de l’Esprit Saint en terre ivoirienne plus précisément dans notre monastère, accompagné de notre P. Abbé. Il ne venait pas comme visiteur mais cette fois ci comme missionnaire pour prendre la charge de Maître des Novices après que le P. Jean Luc lui ait passé le flambeau en Août. Rappelons ici que notre Noviciat compte actuellement un profès temporaire (le frère Jean Hugues), quatre novices (Maxime, Maurice, Dominique et Eric) et deux stagiaires (Dieuleveult et Julien).

A la suite de ce don que Dieu nous fait, nous avons eu le bonheur dans le mois d’Août de fêter le Jubilé d’argent de profession monastique de notre P. Prieur. Nos sœurs moniales de la Bonne Nouvelle sont venues partager avec nous cette joie et rendre grâce à Dieu pour notre P. Prieur.

Dans le souci de consolider notre communauté sur la base de la formation des frères, nous avons envoyé au mois de Septembre le frère Emmanuel aux études pour deux ans à l’École de la foi à Yamoussoukro.

Le 4 Octobre en la fête de Saint François d’Assise, nos quatre postulants (Maxime, Maurice, Dominique et Eric) font leur entrée au Noviciat sous la bénédiction du P. Prieur. Ils sont désormais revêtus de la croix et appelés « frère ».

Notre santé a été fragilisée par le paludisme qui est toujours à nos trousses ici. Dieu cependant, nous a fait grâce de n’avoir pas enregistré de graves crises de palu. Nous avons été aussi à l’abri de certaines autres maladies graves sauf notre ancien,  le P. Étienne qui en a été victime de Septembre à Octobre. Cela a donc nécessité en urgence une hospitalisation dans une clinique d’Abidjan dans le souci qu’il retrouve vite la santé. Mais Dieu en décida autrement. Le P. Étienne rendit l’âme des suites de son hospitalisation. C’était le 28 Octobre jour de la fête des Saints Apôtres Simon et Jude. Une douleur venait de transpercer le cœur de notre communauté qui, dans la foi et l’espérance s’en est remise à la volonté de Dieu. Nous gardons toujours cette belle image de sa personne qui maintenant rayonne d’une clarté céleste.

En Avril nous avons appris la nouvelle du décès du P. Jacques de Charry, cofondateur et ancien prieur de notre monastère. Nous n’avons pas manqué aussitôt de célébrer une messe en son honneur vu le lien de fraternité qui nous unissait.

Par ailleurs, nous avons été éprouvés par les décès de certains membres de nos familles (en particulier ceux des frères Eric et Dominique) ; et de deux de nos ouvriers (Mr KOUAKOU qui travaillait au Moringa et Mme Suzanne qui aidait à la cuisine). Aussi, nous a touchés le décès du P. Giovanni, d’Augustin de St Camille et de Chantal de Clair Logis, qui nous étaient particulièrement proches.

L’évènement heureux qui nous a vraiment marqué fut la profession solennelle de nos quatre jeunes frères le 13 Décembre. En effet, c’est dans l’attente de la venue du Seigneur que nous avons eu le bonheur de voir nos frères Guy, Julien, Innocent et Augustin s’engager définitivement par les vœux monastiques dans notre communauté. Nous avons eu la joie de vivre une très belle cérémonie présidée par notre P. Abbé David en présence de Mgr AHOUANA et d’une assemblée nombreuse et diversifiée (Parents, amis, prêtres, religieux et religieuses, autorités coutumières, etc.). Occasion est faite ici de remercier toutes les personnes qui se sont jointes à nous pour l’organisation plus particulièrement nos sœurs moniales de la Bonne Nouvelle et le Foyer Jeune Viateur qui ont permis par leur accueil, l’hébergement de nos invités. Que notre Seigneur soit loué pour le « oui » de nos quatre frères.

En plus, la profession solennelle nous offrit la présence des frères d’En Calcat (P. Abbé David et frère Michel-Marie), de frère Paul (en séjour à En Calcat), du P. Abbé Théodore de Dzobégan, du frère Joseph de Koubri et des frères du monastère de Petit Guiglo (Jean François, Patrice et Hilarion). Ce fut l’occasion pour tous de grandir dans la découverte d’une véritable famille monastique qui ne se limite pas à une clôture.

 

2)      La liturgie

« Qui veut aller loin ménage sa monture ». C’est avec cet adage que notre commission liturgie a fait route tout long de l’année. Elle n’a pas manqué de soigner notre liturgie, de la rendre belle et plus priant. Nous avons mis tous les moyens à notre disposition en n’épargnant aucun aspect aussi minime qu’il soit : classe de chant communautaire et répétition de chantres avec Sœur Myriam de la Bonne Nouvelle ; session musicale sur les techniques vocales avec Mme Marie Do ; disposition au chœur ; rituel de nos offices et descélébrations eucharistiques… Enfin, tout était au rendez vous pour cette année.

3)      Les emplois

Nous continuons à vivre toujours des ressources que génèrent nos activités principalement le poulailler qui affiche une très bonne santé économique. La Providence ne nous a pas fait défaut car nous avons pu assurer en temps voulu l’approvisionnement en aliments en poussins et la vente de nos produits (Œufs, Poules). Pareil pour le Moringa que nous arrivons à livrer sans difficultés. Pour ce produit, nos clients s’en approvisionnent plus par livraison que sur place.

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Voilà bien ce que nous avons expérimenté avec notre centre de santé. Après presqu’une année de fonctionnement nous avons été dans l’obligation d’opter pour sa fermeture en Octobre vu les difficultés que rencontraient ce centre. Mais,à la suite de cette fermeture, nous avons envisagé de faire une étude plus approfondie des besoins avant d’entrevoir une possibilité de réouverture.

4)      L’accueil

En communauté nous avons partagé depuis Août dernier (2013) notre quotidien avec le P. Marcel du diocèse de Yamoussoukro qui nous a quittés en Mai. Une semaine après c’est le P. Jean Noël du diocèse d’Abengourou qui vient séjourner pendant un mois. Dans ce même mois, le frère Marie-Boris du monastère de Keur Moussa profitant de son séjour en Côte d’Ivoire vient passer deux semaines avec nous. En Juin c’est le P. André du monastère de Koubri qui vient passer un mois avec nous.Puis en Septembre, le frère Philippe Joseph d’En Calcatest venu donner une session sur « le Droit des Religieux » à nos profès temporaires.

Leur séjour plus ou moins long leur a été d’un grand bien de même qu’à nous également, car ils nous ont tous témoigné leur joie de se sentir chez nous comme frères. Nous gardons un profond souvenir et une grande reconnaissance au Seigneur de leur séjour.

Actuellement, séjournent avec nous le frère Edouard de Keur Moussa et le P. Samaïla (prêtre rédemptoriste, originaire du Niger).

A l’Hôtellerie, un mois n’est pas écoulé sans que nous n’accueillions des hôtes pour des retraites, des recollections, des rencontres de groupe ou des sessions.

 Ainsi, le mois de Janvier voyait la session de musique inter monastique animée par Mme Marie Do, Mme Monique et le frère Sébastien Jean d’En Calcat. Cette session a regroupée plusieurs chantres des monastères de l’Afrique de l’Ouest. Ce fut vraiment un temps mouvementé pour les frères avec les nombreux allées et venues entre l’hôtellerie et la communauté. Les frères à l’organisation ont travaillé d’arrache-pied pour le bon déroulement de cette session.

En Avril durant le triduum pascal, ce fut la retraite organisée à l’endroit des fidèles catholiques soit une vingtaine de participants. Ils ont témoigné à la fin de cette retraite avoir été très touché par notre liturgie et la simplicité de notre vie. Et fort marqué de cette expérience vécue ils souhaitaient la renouveler. Alors devant une telle attente à caractère spirituel nous avions dans le mois d’Aout organisé une seconde retraite à leur endroit. Ces retraites ont été prêchées par les frères de la communauté.

5)      Travaux : Eglise, Hôtellerie et Porterie

L’Ambon « Attoumgblan », les sièges de Présidence sculptés avec  des symboles akan, finalement installé en début d’année annonçaient déjà une rénovation de notre église. Les travaux de réfection et de restauration de notre église ont bel et bien débuté en Juillet et ont pris fin en septembre. Le plafond, la toiture, l’autel, les bancs, les piliers, les stalles, le chœur, les murs…bref ! Tout a été soigneusement revu. Les mois suivant la fin des travaux, l’autel a été embelli de bas-reliefs sur ses quatre cotés et une nouvelle croix a été fixée à l’emplacement du tabernacle. L’éclairage et la sonorisation doivent être renforcés. Aussi nous ne pouvons pas taire la générosité de nos bienfaiteurs qui ont contribué par leurs dons (contre-plaqués ; tabernacle et bien d’autres) à la rénovation de notre église. Qu’ils en soient infiniment remerciés et nous les assurons de nos prières.

La profession des frères qui s’annonçait a nécessité dans les mois d’Octobre à Novembre d’autres travaux de réfection à l’hôtellerie comme à la porterie. C’est ainsi que certaines chambres del’hôtellerie ont été pourvues en WC et en carrelage. Les parloirs et les salles à manger de la porterie ont été refaits.

L’ensemble de ces travaux minutieusement supervisé par une commission de frères donne aujourd’hui à notre monastère un rayonnement d’une beauté et d’une simplicité très remarquables.

Chers Ami(e)s voici donc relaté une année riche en évènements vécus dans la foi, l’espérance et la charité. Nous tournons ainsi la page de l’année 2014 et nous entrons dans cette nouvelle année avec un cœur débordant de reconnaissance et de confiance envers Dieu.

Vos frères de Bouaké.

 

Chers amis,

Je me permets de rajouter une ligne à cette chronique pour vous assurer de notre profonde communion et de notre reconnaissance pour votre solidarité, pour votre prière, pour votre amitié.

Que l’Emmanuel dont la présence transfigure le réel de nos vies et rend possible de porter dans la paix (la sienne) le poids du quotidien soit à vos côtés tout au long de cette année 2015 !

f. Jean-Luc, Prieur.


LIRE AUSSI...

Chronique du Monastère de février 2022 (n°91)

Chronique du Monastère de février 2022 (n°91)
Publié le Ven 18 Mar 2022

CHRONIQUE N°91 (FÉVRIER 2022) Le vécu mensuel à Sainte Marie de BOUAKE 02.Aujourd’hui,  reprise des cours du Studium de Théologie ! En tout, seize étudiants –  dont cinq frères  de notre monastère... Lire la suite >

Chronique du monastère de Bouaké 2018

Publié le Dim 06 Jan 2019

  Lettre de Bouaké 2018                                                                    ... Lire la suite >

Chronique du monastère de Bouaké 2017

Publié le Sam 27 Jan 2018

Chers amis (es),  Ces quelques lignes vous apporteront les nouvelles de notre communauté. Que le Seigneur soit votre paix à tous, dans vos communautés, vos familles et vos vies personnelles ! Votre frère, F. Jean-Luc. Lettre de Bouaké 2017   «... Lire la suite >

CHRONIQUE 2015 DU MONASTERE SAINTE-MARIE DE BOUAKÉ

CHRONIQUE 2015 DU MONASTERE SAINTE-MARIE DE BOUAKÉ
Publié le Dim 07 Fev 2016

    Chers (ères) amis (es), Les frères de la communauté sont heureux de partager avec vous la vie du Monastère Sainte-Marie de Bouaké pendant l’année écoulée. Nous profitons de cet envoi de la chronique pour ... Lire la suite >