Homélie 18ème dimanche du Temps Ordinaire (Année A)




Homélie 18ème dimanche du Temps Ordinaire (Année A)

   Ce passage de l'évangile suit immédiatement celui que nous avons entendu hier où Hérode fait assassiner Jean-Baptiste au cours du repas qu'il donnait pour son anniversaire, à la suite de la danse de sa nièce Salomé, fille d'Hérodiade et de son frère Philippe. Episode tragique et particulièrement révoltant qui se déroule au palais du Roi entouré de tous ses notables, fruit de la luxure dorée et incestueuse d'un tyran piégé par sa propre parole qu'il prétend respecter en commettant une monstruosité. Mort combien indigne du dernier et du plus grand prophète de l'Ancien Testament, de qui Jésus a voulu se faire baptiser, avant de le suivre dans une mort plus ignominieuse encore que la sienne, sur la croix. En l'apprenant, Jésus ne pouvait que tourner le dos à cette société capable de commettre un acte aussi sordide, et, avec ses disciples s'éloigner, fuir dans la solitude : que faire, comment vivre dans un monde aussi injuste que cruel ?!

  Et c'est là, dans ce contexte, qu'en débarquant, il rencontre la foule... « les » foules éternelles victimes de l'égoïsme des palais, les foules qui ont pressenti en lui une parole de Vérité, un exemple de vie qui vaut la peine, une miséricorde attentive, une raison de vivre. Quand Jésus arrive, ils sont déjà là, qui l'attendent, les yeux fixés sur lui, pleins d'espoir...et Jésus s'arrête et les regarde lui aussi ; oubliant la solitude qu'il était venu chercher et le drame douloureux qui l'y avait poussé, il les regarde. Il voit leur attente, il voit leurs souffrances, il lit dans leurs yeux la soif de bonheur dont ils sont privés par la faute des autres...et il leur parle... il leur parle avec ces mots qui touchent leurs cœurs car ils lui sont dictés par son propre cœur ; ces mots qui éclairent leurs visages car c'est de la lumière en lui qu'ils émanent ; ces mots qui guérissent parce qu'ils les amènent plus loin que leurs souffrances que leurs misères ; ces mots qui, parce qu'ils leur font expérimenter la miséricorde, les font sortir d'eux-mêmes et découvrir la source du vrai bonheur ; ces mots que personne n'a eus avant lui « jamais homme n'a parlé comme cet homme »,  ces mots qui jaillissent de l'échange de leurs regards leur font oublier que le temps passe, que l'heure du repas est passé depuis longtemps et qu'ils ne s'en sont même pas aperçus...c'est Lui qui le voit comme sa mère avait vu le manque de vin à Cana. Les paroles de Jésus, quand il nous regarde et que nous le regardons, nous emportent sans nous retirer du monde, nous arrache à nous-mêmes en nous y renvoyant, nous font oublier nos besoins en nous faisant voir ceux des autres : donnez-leur vous-même à manger.

   Les paroles de Jésus, parce que ses yeux nous regardent vraiment, nous font découvrir ce que nous ne voyons pas, le peu que nous avons cinq pains et deux poissonset le peu que nous sommes cinq mille sans compter les femmes et les enfants.Cette dernière remarque qui clôt l'évangile, nous surprend et nous choque. Grâce à Dieu – et grâce à l'Evangile – les femmes et les enfants comptent aujourd'hui dans notre monde : les premières sont même nommées avant les hommes et les enfants ont leur droits défendus par la justice comme ceux de leurs parents...et Jésus, vis à vis d'eux a été dans ce domaine un précurseur. Dans le passage parallèle de la multiplication des pains dans St Jean, il nous est dit la provenance de ces 5 pains et de ces 2 poissons: il y a ici un enfant qui a 5 pains et 2 poissons (Jn 6,9). France Quéré, une théologienne exégète protestante, fait remarquer avec finesse que le pain et les poissons de ce petit garçon, un enfant, lui ont été donnés comme casse-croûte par sa maman, une femme : ces cinq mille hommes, sans femmes et sans enfants.que deviendraient ...? Sans ces « comptants pour rien » ne seraient-ils pas voués à la mort ?

      C'est à partir de ce peu qu'une femme a donné à son enfant, que Jésus rassasie plus de cinq mille personnes. Son geste de prendre ce « peu » des mains de « ceux qui ne comptent pas », de le bénir et de le donner, n'est-ce pas La Parole qui résume toutes celles qu'il a dites au cours de cette journée (de sa prédication) et qui nous est, toujours et éternellement adressée ? Elle nous dit cette parole : « Ouvre les yeux sur toutes les personnes qui sont là dont aucune ne compte pour rien, laisse de côté le souci ou le drame de ton cœur, de ta vie, ne t'y enferme pas mais regarde, cherche à découvrir dans les regards fixés sur toi les souffrances silencieuses dont ils sont porteurs et en les recevant, en les partageant, implore sur eux la bénédiction de Dieu...et vous serez tous rassasiés ». Oui rassasiés parce que, ce faisant, sans argent, vous entrez dans la logique de l'amour ; et, contrairement à ce qui se passe dans les palais où chacun vit égoïstement pour soi, ne pensant qu'à éliminer ce et celui qui le gène, vous laissez advenir et grandir en vous cet amour dont rien ni personne ne pourra nous séparer ni la mort, ni la vie, ni les esprits ni les puissances, ni le présent ni l'avenir, ni les astres ni les cieux, ni les abîmes ni aucune autre créature. Là est la source,  la force de notre foi, de notre espérance.

Père Thierry.


LIRE AUSSI...

Marie, Mère de Dieu (1er janvier 2018)

Marie, Mère de Dieu (1er janvier 2018)
Publié le Mar 01 Jan 2019

1erjanvier 2018 – Marie, Mère de Dieu   H o m é l i e                « Lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son Fils ». Nous avons là un ... Lire la suite >

Homélie de la messe de minuit 2018

Homélie de la messe de minuit 2018
Publié le Mar 25 Dec 2018

Lundi 24 décembre 2018, Nuit de Noël., Textes : Is 9, 1-6 ; Ps 95 ; Tt 2,11-14 ; Lc 1,39-45.                                                Une... Lire la suite >

Homélie 4ème dimanche de l'Avent (C) - 2018

Homélie 4ème dimanche de l'Avent (C) - 2018
Publié le Lun 24 Dec 2018

Dimanche 23 décembre 2018 Quatrième dimanche de l’Avent C Textes: Mi 5,1-4 ; Ps 79 ; He 10,5-10 ; Lc 1, 39-45                                    Noël :... Lire la suite >

Solennité du Christ-Roi

Solennité du Christ-Roi
Publié le Dim 25 Nov 2018

Dimanche 25 Novembre 2018, 34 ème Dimanche du Temps ordinaire B, Solennité du Christ Roi de l’Univers, Textes : Dn 7,13-14 ;  Ps 92 ; Ap 1, 5-8 ; Jn 18, 33b-37                            Christ,... Lire la suite >

32ème Dimanche du Temps Ordinaire (Année B)

32ème Dimanche du Temps Ordinaire (Année B)
Publié le Dim 11 Nov 2018

Dimanche 11 Novembre 2018, 32 ème Dimanche du Temps ordinaire B, Textes : 1R17, 10-16 ; Ps 145 ; He 9,24-28 ; Mc 12,38-44.  « C’est le dernier sous qui achète Dieu. » Introduction : L’offrande de la veuve :... Lire la suite >

Homélie de la Toussaint (2018)

Homélie de la Toussaint (2018)
Publié le Jeu 01 Nov 2018

Homélie de la Toussaint 2018   Célébrer la Toussaint,chaque année, c’est entendre les Béatitudes, c’est-à-dire Jésus dire à une foule de petits et de pauvres, de malades, d’hommes et de femmes malheureux, ce qu’est... Lire la suite >

Trente et unième Dimanche du Temps Ordinaire (Année B)

Trente et unième Dimanche du Temps Ordinaire (Année B)
Publié le Dim 28 Oct 2018

Dimanche 28 octobre 2018, 30 ème dimanche du Temps ordinaire B, Textes : Jr 31,7-9 ; Ps 125 ; He 5,1-6 ; Mc 10, 46-52.                         L’Aveugle  de... Lire la suite >

24ème Dimanche du Temps Ordinaire (Année B)

24ème Dimanche du Temps Ordinaire (Année B)
Publié le Dim 30 Sep 2018

Bouaké, le 16 septembre 2018, 24° dimanche B   Frères et sœurs, est-ce que vous avez vraiment bien écouté cet évangile ? C’est difficile de bien écouter, parce que l’on a toujours l’impression de reconnaître... Lire la suite >

23ème dimanche du Temps Ordinaire (Année B)

23ème dimanche du Temps Ordinaire (Année B)
Publié le Sam 08 Sep 2018

Is 35, 4-7  ; Mc 7, 31-37.   Mes frères, si nous avons pu entendre ce matin cette page d’Evangile,  c’est parce que des hommes ont apporté un malade aux pieds de Jésus… Nous n’allons pas au Christ tout seul ,  nous... Lire la suite >

Homélie du 21ème dimanche du Temps Ordinaire (B)

Homélie du 21ème dimanche du Temps Ordinaire (B)
Publié le Dim 26 Aou 2018

Dimanche 2 septembre 2018, Vingt - deuxième dimanche du temps ordinaire B, Textes : Dt 4,1-2.6-8 ; Ps 14 ; Jc 1,17-18.21b-22.27 ; Mc 7,1-8.14-15.21-23. Introduction : Frères et sœurs, après les cinq dimanches de méditation sur le ... Lire la suite >