Marie, Mère de Dieu (1er janvier 2018)




Marie, Mère de Dieu (1er janvier 2018)

1erjanvier 2018 – Marie, Mère de Dieu

 

H o m é l i e 

 

            « Lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son Fils ». Nous avons là un élément absolument essentiel de la foi chrétienne.  Que Jésus de Nazareth ait été une personne extraordinaire – un prophète qui a profondément marqué l’histoire -- un très grand nombre de personnes de toutes religions le reconnaissent.  Le propre de la foi chrétienne est de reconnaître et d’affirmer que lorsqu’il apparaît, les temps sont accomplis ; l’aspiration de tous les humains de tous les temps est réalisée ; nous sommes à la fin des temps.  Une nouvelle étape commence qui consistera en la graduelle réalisation dans la pâte humaine de ce qui a été pleinement manifesté dans le Christ.

            Si toute la première étape, depuis l’époque de la création, était marquée par l’attente, cette deuxième étape est marquée par la « mission », l’envoi.  D’abord Dieu envoie son propre fils, lequel nous enverra tous ensuite porter son message.

            La première manifestation du fait qu’il est devenu l’un des nôtres, est qu’il est .  Alors qu’il est éternel, il a connu un commencement, dans le sein d’une femme.  Il est né dans un peuple concret qui avait sa propre tradition religieuse et sa Loi.  Il est donc né sujet de la Loi, non pour s’en constituer esclave mais pour en libérer tous les humains, les transformer d’esclaves qu’ils s’étaient faits eux-mêmes de cette Loi en fils.  Depuis lors, le Souffle de Dieu qui plana sur l’univers au matin de la création est entré en nous comme il est entré en Marie et crie « Père », « Abba » -- un cri qui est le nôtre en même temps qu’il est celui de l’Esprit du Père et du Fils.

            Marie, est au cœur de ce mystère, comme ce mystère se vit en son cœur.  Le mystère de Marie que nous célébrons aujourd’hui est celui d’une solitude d’une profondeur inouïe.  Alors que Dieu se faisait Homme pour sauver toute l’humanité, elle a été absolument, tragiquement seule à l’accueillir, au nom de tous en prononçant son « Oui ».  À partir du moment où Jésus est né, c’est lui qui est au cœur de l’histoire et de l’attention.  Dans la visite des bergers, dont nous venons de lire la description, ces derniers trouvent bien Marie et Joseph, qui partage un peu la solitude de Marie, mais c’est l’enfant que les bergers viennent voir, et c’est de l’enfant qu’ils vont parler à tout le monde, lorsqu’ils repartent, laissant Marie à sa solitude. Marie reste cachée, avec sa solitude et un secret incommunicable.  Elle vit des événements qui la dépassent infiniment ; et il n’y a personne avec qui elle peut en parler ;  pas même Joseph.  Elle ne peut que retenir et méditer ces événements dans son cœur.  

            Marie vivra cette solitude née de sa mission unique tout au long de sa vie.  Elle en fera l’expérience lors de la présentation de son Fils au Temple ;  de nouveau, au même Temple, douze ans plus tard ; de nouveau encore lorsque Jésus quittera la maison vers l’âge de trente ans pour une mission incompréhensible.  Elle la connaîtra encore cette solitude au pied du Calvaire, et de nouveau, après la mort de son Fils, au cœur de la communauté des croyants qui se constitueront en Église.  Toujours, elle porte tous ces événements dans son cœur, les repassant et les méditant.

            La solitude de Marie donne un sens et un éclairage à notre propre solitude. Je ne parle pas de cet « isolement » que nous pouvons fabriquer nous-mêmes, ou dans lequel des événements malheureux peuvent nous retenir. Je parle de la solitude dans laquelle se vit notre face à face avec Dieu tout au long de nos vies.  Cette solitude est faite de tous les instants où nous avons à choisir entre un « oui » et un « non », et où nous sommes absolument seuls à pouvoir et à devoir faire ce choix. Tous les instants où nous recevons une « mission » -- qui peut n’avoir rien de brillant et rien de glorieux mais quelque chose que nous devons assumer de faire pour être vrais avec nous-mêmes.

 

            Marie, Mère de Dieu, est la mère de toutes nos solitudes.  Elle a engendré son Fils et nous a engendrés en Lui. Puisse-t-elle faire de nos solitudes des matrices d’où jaillissent sans cesse la vie.

 


LIRE AUSSI...

Homélie 18ème dimanche du Temps Ordinaire (Année A)

Homélie 18ème dimanche du Temps Ordinaire (Année A)
Publié le Dim 02 Aou 2020

   Ce passage de l'évangile suit immédiatement celui que nous avons entendu hier où Hérode fait assassiner Jean-Baptiste au cours du repas qu'il donnait pour son anniversaire, à la suite de la danse de sa nièce Salomé, fille d'Hérodiade... Lire la suite >

Homélie du Sacré-Coeur (A)

Homélie du Sacré-Coeur (A)
Publié le Ven 19 Juin 2020

Homélie du Sacré Cœur  Année A   Pour nous parler du Cœur de Jésus, pour nous parler du centre absolu de l’univers créé, du plus important, du plus vital du monde, le Deutéronome et l’Evangile nous renvoient... Lire la suite >

Homélie de Pentecôte (Année A)

Homélie de Pentecôte (Année A)
Publié le Dim 31 Mai 2020

Homélie de Pentecôte Année A   Introduction. Frères et sœurs, nous arrivons aujourd’hui au terme de la Cinquantaine pascale, mais aussi à son sommet.  La solennité de Pentecôte est un peu comme quelqu’un... Lire la suite >

Méditations 6ème Semaine du Temps Pascal - Evangile du jour

Méditations 6ème Semaine du Temps Pascal - Evangile du jour
Publié le Sam 16 Mai 2020

6èmeSemaine du Temps pascal - Méditations sur l’Evangile du jour   6ème dimanche de Pâques – Année A. Ac 8,5-8.14-17; 1P 3,15-18; Jn 14,15-21 Cet Évangile s’adresse à un petit groupe de disciples que Jésus... Lire la suite >

Méditations 5ème Semaine du Temps Pascal - Evangile du jour

Méditations 5ème Semaine du Temps Pascal - Evangile du jour
Publié le Mer 13 Mai 2020

Méditations 5èmesemaine du Temps Pascal     Homélie du 5èmedimanche de Pâques - Année A.  Évangile : Jn 14, 1-12.    Les disciples sont bouleversés par la mort et le départ prochain... Lire la suite >

Quatrième Semaine du Temps pascal... Méditations de l'Evangile du jour

Quatrième Semaine du Temps pascal... Méditations de l'Evangile du jour
Publié le Lun 04 Mai 2020

Homélie du 4èmedimanche de Pâques - Année A.   Évangile  : Jn 10, 1-10.  Bonjour mes frères. Vous vous souvenez peut-être que tout au début de l’Évangile de Jean, au chapitre 2,  Jésus ... Lire la suite >

Troisième Semaine de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour

Troisième Semaine de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour
Publié le Dim 26 Avr 2020

L'Evangile de chaque jour...   3èmedimanche de Pâques (A)   Comme ils parlaient ainsi, Jésus fut présent au milieu d'eux.           Au début du récit des disciples d’Emmaüs,... Lire la suite >

Seconde Semaine de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour

Seconde Semaine de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour
Publié le Sam 18 Avr 2020

Commentaires de l’Evangile  de la 2èmeSemaine du Temps Pascal   2èmedimanche de Pâques. Années A & B & C. Jn 20, 19-31.   Il touche l’homme, il reconnaît Dieu ! Du Traité de saint Augustin... Lire la suite >

Octave de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour

Octave de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour
Publié le Dim 12 Avr 2020

Lundi de Pâques  Mat 28, 8-15 D’une Homélie du pape François « Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Réjouissez-vous »    « Béni soit celui qui vient, le Roi, au nom du Seigneur.... Lire la suite >

Pâques 2020 (A)

Pâques 2020 (A)
Publié le Sam 11 Avr 2020

Dimanche de Pâques (A)   Entrée Voici les premiers mots que le pape François adressait aux jeunes dans son exhortation Christus vivit :  « Il vit, le Christ, notre espérance et il est la plus belle jeunesse de ce monde. Tout... Lire la suite >