Homélie 4ème dimanche de l'Avent (C) - 2018




Homélie 4ème dimanche de l'Avent (C) - 2018

Dimanche 23 décembre 2018

Quatrième dimanche de l’Avent C

Textes: Mi 5,1-4 ; Ps 79 ; He 10,5-10 ; Lc 1, 39-45

                                   Noël : Avènement de la Paix  et de La Lumière sans déclin.

Introduction:

Frères et sœurs, avec les Vêpres de demain, nous célébrons Noël : la naissance du Messie, l’Emmanuel « Dieu-avec-nous ». Noël, c’est la bienveillance de Dieu à l’égard de l’humanité en quête de bonheur et de paix. Préparons-nous spirituellement d’abord à entrer dans la célébration de ce grand mystère et agitons nous moins dans la préparation matérielle de Noël. Allons à l’essentiel et ne nous laissons pas arrêter par le souci du temporel. La joie est plus dans la rencontre que dans ‘’le manger et le boire’’. Que nos cœurs se laissent remplir par la miséricorde de Dieu. Que nos cœurs se laissent saisir par la présence de Dieu dans sa toute-puissance d’amour.

Homélie :

Frères et sœurs, dans la première lecture, le prophète Michée (740-700) annonce la naissance du Messie à Bethleem : « De Bethleem sortira celui qui doit gouverner Israël ». Michée est sans doute contemporain de la chute du Royaume d’Israël (721), le royaume du Nord, à l’époque où le Peuple de Dieu s’était divisé en rejetant ce qui se prolongera : le royaume de Judas. Le Royaume du Nord avait pour capitale Samarie et regroupait l’ensemble des tribus.

Le Royaume de Juda avait pour capitale Jérusalem et regroupait la tribu de Benjamin et celle de Juda, toutes deux soutenues par la tribu de Lévi qui veut rester fidèle au Dieu unique, alors que Samarie, par souci pratique et politique avait dévié dans une confusion inter-religieuse, mêlant les dieux païens au Dieu unique. Cette infidélité, cette impureté va provoquer le malheur d’Israël. Infidélité qui conduit à la perdition, d’où la nécessité d’un Sauveur, d’un libérateur qui aide à retourner dans l’Alliance.

De Bethleem naîtra le Sauveur et le libérateur du monde et le Roi de l’univers. Cette naissance a longtemps été préparée dans l’Ancien Testament avec les Patriarches, les Prophètes et même dans les Psaumes. Le Nouveau Testament voit s’accomplir cette promesse divine en la personne de Jésus-Christ. 

Dieu envoie son Messie pour gouverner le monde. Il se dressera et sera le berger d’Israël. Son règne s’étendra sur tout l’univers. Il sera grand jusqu’aux lointains de la terre. Il règnera sur tout. Son règne sera universel et éternel. Un Roi promoteur de justice et de la paix. C’est lui qui délivrera Israël du pouvoir colonisateur. Israël sous l’oppression des puissances coloniales est pressé de voir se réaliser cette promesse du Sauveur. Israël a voulu compter sur ses propres forces, il n’a pas voulu rester dans l’Alliance avec le Dieu unique. Il a vécu dans l’infidélité en se tissant d’autres liens. Il tirera les conséquences de ses choix. 

La prise de conscience de son incapacité à se sauver Lui-même et à être sauvé par les divinités, l’amène à se tourner vers le Dieu de l’Alliance pour implorer sa miséricorde : « Dieu fais-nous revenir, que ton visage s’éclaire, et nous serons sauvés. » A travers le psaume 79 que cite la liturgie de jour, Israël relit son histoire.

Il ne comprend pas le silence de Dieu, Lui qui l’a fait sortir d’Egypte  pour l’installer sur la terre promise, pourquoi ne le délivrerait-il pas des mains des puissances étrangères ? Après son expérience malheureuse de l’Exil, Israël sent la nécessité de l’Alliance : « Que ta main soutienne ton protégé, le fils de l’homme qui te doit sa force, jamais plus nous n’irons loin de toi : fais-nous vivre et invoquez ton nom. »  Le Peuple élu ne peut vivre en sécurité et en paix sur la terre qu’en demeurant dans l’Alliance.

 Frères et sœurs, nous éloigner de Dieu, c’est choisir le chemin de la mort. Ses exigences sont pour notre bonheur, Dieu ne veut pas notre mort mais la vie qui dure pour toujours. Il nous envoie son fils pour nous le rappeler : « Je suis le chemin, la vérité et la vie. » C’est notre prière et notre unité qui nous ferons tenir, ce ne sont pas nos forces humaines.

Non seulement ce Messie annoncé sera Berger, Pasteur et Roi mais il sera aussi Prêtre, le Grand Prêtre par excellence, solidaire des hommes. Comme le souligne la Lettre aux Hébreux, Il interviendra dans la relation entre Dieu et l’humanité. En tant que Prêtre pris parmi les hommes, il les sanctifiera. Par l’eucharistie et son sacrifice offert sur la Croix, Jésus réconcilie les hommes avec Dieu et les réconcilie entre eux. 

L’Alliance que le Christ vient restaurer entre Dieu et les hommes commence par la rencontre de deux femmes, une jeune fille, une vierge et une femme en âge avancée qui attend l’enfant de sa vieillesse.  Marie, la mère du Messie vient à la rencontre d’Elisabeth, la mère du Précurseur. Deux femmes enceintes s’embrassent. Les enfants aussi se saluent mutuellement. Rencontre du précurseur et  du Messie depuis leur conception. «  D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » 

 Marie vient apporter à Elisabeth, Jésus, ‘’le fruit béni de son sein’’. Marie est la figure de l’humanité accueillant Dieu sans réserve, ce Dieu qui provoque le tressaillement de joie de Jean-Baptiste. Jean-Baptiste tressaille parce qu’il sait que vient le jour tant attendu. En Jean-Baptiste, l’humanité se réveille et s’éveille à l’approche de Dieu : une vie nouvelle s’annonce pour le monde, c’est la bonne nouvelle du Salut. Avec la naissance de Jésus, nous vivons l’enfantement d’un monde nouveau éclairé désormais par La Lumière sans déclin.

 Tout comme Marie, quand on est porteur du Seigneur ou plutôt quand on est porté par le Seigneur, quand on se laisse porter par le Seigneur,  on ne peut qu’aller vers les autres pour Le leur apporter pour qu’il soit porté à leur tour. Quand on se laisse habiter par le Seigneur, on ne peut qu’aller vers les autres pour susciter en eux, le désir de cette expérience. Et cela est source de joie.

Frère Aimé TANO


LIRE AUSSI...

Homélie 18ème dimanche du Temps Ordinaire (Année A)

Homélie 18ème dimanche du Temps Ordinaire (Année A)
Publié le Dim 02 Aou 2020

   Ce passage de l'évangile suit immédiatement celui que nous avons entendu hier où Hérode fait assassiner Jean-Baptiste au cours du repas qu'il donnait pour son anniversaire, à la suite de la danse de sa nièce Salomé, fille d'Hérodiade... Lire la suite >

Homélie du Sacré-Coeur (A)

Homélie du Sacré-Coeur (A)
Publié le Ven 19 Juin 2020

Homélie du Sacré Cœur  Année A   Pour nous parler du Cœur de Jésus, pour nous parler du centre absolu de l’univers créé, du plus important, du plus vital du monde, le Deutéronome et l’Evangile nous renvoient... Lire la suite >

Homélie de Pentecôte (Année A)

Homélie de Pentecôte (Année A)
Publié le Dim 31 Mai 2020

Homélie de Pentecôte Année A   Introduction. Frères et sœurs, nous arrivons aujourd’hui au terme de la Cinquantaine pascale, mais aussi à son sommet.  La solennité de Pentecôte est un peu comme quelqu’un... Lire la suite >

Méditations 6ème Semaine du Temps Pascal - Evangile du jour

Méditations 6ème Semaine du Temps Pascal - Evangile du jour
Publié le Sam 16 Mai 2020

6èmeSemaine du Temps pascal - Méditations sur l’Evangile du jour   6ème dimanche de Pâques – Année A. Ac 8,5-8.14-17; 1P 3,15-18; Jn 14,15-21 Cet Évangile s’adresse à un petit groupe de disciples que Jésus... Lire la suite >

Méditations 5ème Semaine du Temps Pascal - Evangile du jour

Méditations 5ème Semaine du Temps Pascal - Evangile du jour
Publié le Mer 13 Mai 2020

Méditations 5èmesemaine du Temps Pascal     Homélie du 5èmedimanche de Pâques - Année A.  Évangile : Jn 14, 1-12.    Les disciples sont bouleversés par la mort et le départ prochain... Lire la suite >

Quatrième Semaine du Temps pascal... Méditations de l'Evangile du jour

Quatrième Semaine du Temps pascal... Méditations de l'Evangile du jour
Publié le Lun 04 Mai 2020

Homélie du 4èmedimanche de Pâques - Année A.   Évangile  : Jn 10, 1-10.  Bonjour mes frères. Vous vous souvenez peut-être que tout au début de l’Évangile de Jean, au chapitre 2,  Jésus ... Lire la suite >

Troisième Semaine de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour

Troisième Semaine de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour
Publié le Dim 26 Avr 2020

L'Evangile de chaque jour...   3èmedimanche de Pâques (A)   Comme ils parlaient ainsi, Jésus fut présent au milieu d'eux.           Au début du récit des disciples d’Emmaüs,... Lire la suite >

Seconde Semaine de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour

Seconde Semaine de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour
Publié le Sam 18 Avr 2020

Commentaires de l’Evangile  de la 2èmeSemaine du Temps Pascal   2èmedimanche de Pâques. Années A & B & C. Jn 20, 19-31.   Il touche l’homme, il reconnaît Dieu ! Du Traité de saint Augustin... Lire la suite >

Octave de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour

Octave de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour
Publié le Dim 12 Avr 2020

Lundi de Pâques  Mat 28, 8-15 D’une Homélie du pape François « Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Réjouissez-vous »    « Béni soit celui qui vient, le Roi, au nom du Seigneur.... Lire la suite >

Pâques 2020 (A)

Pâques 2020 (A)
Publié le Sam 11 Avr 2020

Dimanche de Pâques (A)   Entrée Voici les premiers mots que le pape François adressait aux jeunes dans son exhortation Christus vivit :  « Il vit, le Christ, notre espérance et il est la plus belle jeunesse de ce monde. Tout... Lire la suite >