Homélie du sixième dimanche de Pâques de l'Année A




Dimanche 21 mai 2017

Sixième dimanche de Pâques Année A

Dimanche de l’expansion missionnaire

                                                           Homélie

Textes : Ac 8,5-17 ; Ps 65 (66) ; 1 P 3,15-18 ; Jn 14, 15-21

Frères et sœurs, le quatrième dimanche de Pâques, nous avions célébré le dimanche des vocations. Aujourd’hui, l’Eglise nous donne de célébrer la mission. C’est donc le dimanche de l’expansion missionnaire. Pour nous, qu’est-ce que la mission ? Pourquoi la mission ? Qui est missionnaire ? Qui est la source de la mission ? Autant de questions qui nous viennent à l’esprit quand nous commençons à penser mission.

Frères et sœurs, nous sommes tous des disciples de Jésus-Christ. Nous sommes, tous, les disciples de Jésus-Christ.  La mission, c’est donc l’affaire de toute l’Eglise, c’est l’affaire de chacun de nous, en tant que pierre vivante dans la construction de l’Eglise. Oui, nous sommes tous missionnaires ! Chacun à sa façon et à son rang : le père de famille est missionnaire, la mère de famille est missionnaire, même les enfants  dans la famille et hors de la famille sont missionnaires. Tous, nous sommes missionnaires. Les chrétiens dans leurs différents milieux de vie sont appelés à témoigner de l’amour du Christ, les uns pour les autres, c’est cela la mission : voici ce que signifie être missionnaire.

Ainsi, les textes que la liturgie de ce jour propose à notre méditation nous plongent dans la réalité de cette mission. Au centre de la mission, c’est l’annonce du mystère central de notre vie chrétienne. Et la vie chrétienne renvoie au Christ Vivant. La mission, c’est la communication de cette vie du Christ qui passe par la prédication et par la charité en acte et en vérité. La mission nous dit qui est le Christ et qu’est-ce qu’il fait pour nous.  N’oublions pas ce texte du Prophète Isaïe : « L’esprit du Seigneur Dieu est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle aux humbles, guérir ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs leur délivrance, aux prisonniers leur libération, proclamer une année de bienfaits accordée par le Seigneur. » (Isaïe 61,1-2). Ce texte trace le programme de la mission du Christ à laquelle participent nos différentes missions.

La mission est donc de source divine, c’est l’œuvre de la Trinité. L’Esprit saint en est l’agent principal, celui qui accompagne nos différentes missions. Le Christ est avec nous dans nos différentes missions ; elles se vivent par Lui, avec Lui et en Lui. La mission ne peut réussir et fleurir que dans la proximité avec les personnes de la Trinité ; de la Trinité en tant que source et initiatrice de la mission : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’évangile à toute la création.» (Mc 16,15) L’annonce du salut est la tâche primordiale de l’Eglise. C’est aussi celle de tout chrétien. C’est en ouvrant leur cœur à l’intelligence des Ecritures et en les faisant participer à la fraction du pain, que le Christ a fait des disciples d’Emmaüs les missionnaires de la joyeuse nouvelle de la Résurrection : Christ est ressuscité pour notre Salut. Alléluia !

Le but de la mission, c’est de nous faire entrer dans une relation solide et vraie, une relation transformante, je dirai transfigurante. Il s’agit pour tout disciple du Christ de susciter la rencontre de nos frères avec le Christ afin que leur vie en soit transfigurée, comme le souligne la prière d’ouverture. Revenons aux textes de ce jour :

La première lecture nous présente la mission de Philippe, l’un des sept diacres établis par les apôtres. La mission initiale qui lui avait été confiée par les Apôtres, déborde très rapidement. Il se retrouve prédicateur en Samarie ; comme quoi, il faut savoir s’adapter. Une mission peut prendre des visages très différents. Ce sont les besoins de la communauté qui commandent la mission. Philippe ne s’écarte pas de la hiérarchie. Il reste en lien avec ceux qui lui ont confié la mission. La communauté de Jérusalem lui envoie Pierre et Jean pour authentifier le travail accompli en confirmant par l’imposition des mains la nouvelle communauté.  Il me semble qu’on a, , un bon exemple d’équilibre à maintenir : se sentir, en effet, libres d’innover dans nos missions respectives et, en même temps, garder le lien avec l’institution. Pour nous qui vivons en communauté, il faut garder le lien avec la communauté et ne pas avoir sa mission, sa chasse gardée. La mission est communautaire et ecclésiale. Philippe proclamait le Christ, nous disent les Actes des Apôtres, c’est-à-dire qu’il annonçait Jésus de Nazareth, ressuscité, le Messie attendu.  Le témoignage de la résurrection du Christ est le centre de toute la prédication apostolique. Frères et sœurs, quel est le centre de la prédication chrétienne aujourd’hui ?

Le Ps 65 (66) est une invitation de toute la terre à acclamer Dieu et à chanter le Seigneur. Ce psaume plonge donc à la fois dans le passé, le présent et le futur. Il nous fait entrer dans une mémoire de ce que Dieu est et fait depuis toujours.

Dans la deuxième lecture, il est question de rendre compte de l’espérance qui est en nous, avec respect et douceur : « Soyez prêts à tout moment à présenter une défense devant quiconque vous demande de rendre raison de l’espérance qui est en vous ; mais faites-le avec douceur et respect. » (1P3, 15-16). Dans la mission, il faut savoir entrer dans un dialogue intelligent et fécond avec ceux qui ne confessent pas notre foi. La mission n’est pas une conquête, c’est un lieu de témoignage, ce n’est pas nous qui convertissons. La conversion est l’œuvre de Dieu, c’est  le travail de la grâce. Dieu ne s’impose pas à nous. Dieu s’ouvre à  nous librement, gratuitement, généreusement et toujours avec surabondance. Frères et sœurs, comment comprendre  et vivre le dialogue interreligieux dans le contexte de notre époque ?

La mission, c’est le témoignage de l’espérance. La mission, « c’est se conduire comme le Christ s’est conduit ». A propos du témoignage, frères et sœurs, n’oublions pas cette phrase de Paul VI : « nos contemporains ont besoin de témoins et non de maîtres(…) et ils n’écoutent les maîtres que s’ils sont témoins ». Jean Paul II, le disait à sa façon : « notre monde n’a pas besoin de discours mais de témoins ». Dans la tradition monastique, il y a des vies qui ont été plus que des règles. Regarder vivre déjà est un message. Le témoignage que le monde attend de nous chrétiens, hommes et femmes de l’Eglise et de notre temps, c’est de montrer que le mal n’est pas une fatalité. Le monde attend de nous que nous ne baissions jamais les bras devant le mal, la haine, la violence.  Le croyant, c’est celui qui est instruit par la Parole, il vit dans l’intimité de Dieu et met toute sa confiance en Lui. Le monde du mal et du péché est définitivement vaincu dans l’obéissance du fils, du fils de Dieu.

Dans l’Evangile, nous voyons Jésus qui prie le Père. Il est celui qui avec le Père nous donnent l’Esprit Saint, le défenseur qui est toujours avec nous. La mission nous fait témoigner aux yeux du monde de cet Esprit qui demeure en nous et qui travaille en nous, par nous et avec nous. L’Esprit nous est donné pour continuer la mission du Christ. L’Evangile de ce jour se présente à nous comme un testament de Jésus à ses amis : « Celui qui a reçu mes commandements et y reste fidèle, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi je l’aimerai ; et je me manifesterai à Lui. » Jésus est celui que le Père a envoyé pour accomplir le grand projet de Dieu pour l’humanité : l’alliance.

La mission que Jésus donne à ses disciples, c’est une évangélisation par contagion de proche en proche. Jésus leur assure sa présence et son assistance : « Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous. D’ici peu de temps le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi. » Et on sait bien que dans le langage de Jésus, vivre c’est aimer. « Vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi », dit Jésus à ses disciples au chapitre 14, verset 19  dans l’évangile. La « vie » du disciple de Jésus, dès cette terre, est analogue à la vie du Ressuscité, elle est participation à la vie même de Dieu, à la vie de la Trinité. La vie est une communion, dans l’amour, avec chacune des personnes divines demeurant en nous : « celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi, je l’aimerai, et je me manifesterai à lui » 

Frères et sœurs, le chantier de la mission est vaste ; il n’est pas encore achevé. La mission concerne toutes nos réalités. Nous avons besoin de la lumière du Christ dans toutes les  réalités de notre contexte actuel. La nécessité de la mission est d’aller aux extrémités de la terre pour communiquer la vie par la prédication et la guérison, d’où l’invitation pressante du Pape François d’aller aux périphéries.  Apprenons dès maintenant à prendre notre part dans la communication de la vie du Christ à nos frères. Les missionnaires ne nous viendront plus de l’extérieur. Notre baptême a déjà fait de nous des missionnaires authentiques, et c’est à notre tour de dire le Christ à nos contemporains. C’est comme cela que nous serons les hommes et les femmes de notre temps.

 

Frère Aimé TANO

 

 


LIRE AUSSI...

Homélie 18ème dimanche du Temps Ordinaire (Année A)

Homélie 18ème dimanche du Temps Ordinaire (Année A)
Publié le Dim 02 Aou 2020

   Ce passage de l'évangile suit immédiatement celui que nous avons entendu hier où Hérode fait assassiner Jean-Baptiste au cours du repas qu'il donnait pour son anniversaire, à la suite de la danse de sa nièce Salomé, fille d'Hérodiade... Lire la suite >

Homélie du Sacré-Coeur (A)

Homélie du Sacré-Coeur (A)
Publié le Ven 19 Juin 2020

Homélie du Sacré Cœur  Année A   Pour nous parler du Cœur de Jésus, pour nous parler du centre absolu de l’univers créé, du plus important, du plus vital du monde, le Deutéronome et l’Evangile nous renvoient... Lire la suite >

Homélie de Pentecôte (Année A)

Homélie de Pentecôte (Année A)
Publié le Dim 31 Mai 2020

Homélie de Pentecôte Année A   Introduction. Frères et sœurs, nous arrivons aujourd’hui au terme de la Cinquantaine pascale, mais aussi à son sommet.  La solennité de Pentecôte est un peu comme quelqu’un... Lire la suite >

Méditations 6ème Semaine du Temps Pascal - Evangile du jour

Méditations 6ème Semaine du Temps Pascal - Evangile du jour
Publié le Sam 16 Mai 2020

6èmeSemaine du Temps pascal - Méditations sur l’Evangile du jour   6ème dimanche de Pâques – Année A. Ac 8,5-8.14-17; 1P 3,15-18; Jn 14,15-21 Cet Évangile s’adresse à un petit groupe de disciples que Jésus... Lire la suite >

Méditations 5ème Semaine du Temps Pascal - Evangile du jour

Méditations 5ème Semaine du Temps Pascal - Evangile du jour
Publié le Mer 13 Mai 2020

Méditations 5èmesemaine du Temps Pascal     Homélie du 5èmedimanche de Pâques - Année A.  Évangile : Jn 14, 1-12.    Les disciples sont bouleversés par la mort et le départ prochain... Lire la suite >

Quatrième Semaine du Temps pascal... Méditations de l'Evangile du jour

Quatrième Semaine du Temps pascal... Méditations de l'Evangile du jour
Publié le Lun 04 Mai 2020

Homélie du 4èmedimanche de Pâques - Année A.   Évangile  : Jn 10, 1-10.  Bonjour mes frères. Vous vous souvenez peut-être que tout au début de l’Évangile de Jean, au chapitre 2,  Jésus ... Lire la suite >

Troisième Semaine de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour

Troisième Semaine de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour
Publié le Dim 26 Avr 2020

L'Evangile de chaque jour...   3èmedimanche de Pâques (A)   Comme ils parlaient ainsi, Jésus fut présent au milieu d'eux.           Au début du récit des disciples d’Emmaüs,... Lire la suite >

Seconde Semaine de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour

Seconde Semaine de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour
Publié le Sam 18 Avr 2020

Commentaires de l’Evangile  de la 2èmeSemaine du Temps Pascal   2èmedimanche de Pâques. Années A & B & C. Jn 20, 19-31.   Il touche l’homme, il reconnaît Dieu ! Du Traité de saint Augustin... Lire la suite >

Octave de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour

Octave de Pâques... Méditation de l'Evangile du jour
Publié le Dim 12 Avr 2020

Lundi de Pâques  Mat 28, 8-15 D’une Homélie du pape François « Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Réjouissez-vous »    « Béni soit celui qui vient, le Roi, au nom du Seigneur.... Lire la suite >

Pâques 2020 (A)

Pâques 2020 (A)
Publié le Sam 11 Avr 2020

Dimanche de Pâques (A)   Entrée Voici les premiers mots que le pape François adressait aux jeunes dans son exhortation Christus vivit :  « Il vit, le Christ, notre espérance et il est la plus belle jeunesse de ce monde. Tout... Lire la suite >